Notre histoire:

 

Feda laine c’est un métissage entre la passion du travail de la laine et  l’élevage d’un troupeau de brebis tarasconnaises. « Feda » en occitan veut dire la brebis, il m’a paru naturel d’y ajouter le mot laine.

 

De notre partage avec les anciens, nous avons découvert qu’autrefois la laine était une matière noble et valorisée.

La tonte rassemblait toute une équipe de travailleurs et la vente de la laine permettait de payer les tondeurs, le repas de la journée et plus…

Les tricoteuses d’hier récupéraient une partie de leur gain en laine et l’autre en argent.

Aujourd’hui la laine n’a plus la même valeur et elle coûte aux éleveurs. Elle n’est plus triée et part très loin (Chine…), là où la main d’œuvre est moins chère.

Travailler la laine en France n’est plus rentable et la filière a peu à peu été abandonnée.

De ma passion pour cette matière et l’art du tricot, j’ai crée Feda Laine afin de Valoriser la laine de notre troupeau. En visitant la filature de Niaux, j’ai découvert différentes façons de valoriser la laine des brebis tarasconnaises et j’ai ensuite suivi une formation pour apprendre à trier ma laine, et à optimiser sa qualité.

Parallèlement, j’ai travaillé à la conception et à la mise au point de modèles que j’ai souhaité à la fois moderne et simples. Ainsi sont nées mes créations et Feda Laine.

 

 

 

 

De la brebis au vêtement:

 

 

 

tonte
tri de la laine

Nous faisons tondre nos brebis au printemps. Cette tonte est une nécessité sanitaire pour le troupeau.Elle permet aux brebis de ne pas avoir trop chaud en été et évite la propagation de maladies et parasites. Nous récupérons leurs toisons et trions la laine pour retirer les impuretés, graines,végétaux, traces de peintures de leur marque. Nous retirons les mèches trop courtes et les parties « jarreuses » (poil court et piquant).

Nous sélectionnons ainsi notre laine afin d’en tirer la meilleure qualité.

Notre laine est ensuite lavée à la filature de Niaux puis elle est cardée (les fibres sont démêlées et aérées), la dernière étape est le filage (les fibres sont tordues ensembles pour obtenir un fil continu et solide). Pour plus de renseignements sur ces étapes de transformation de la laine:

www.filaturedeniaux.com

Nous récupérons ensuite notre laine sous forme d‘ écheveaux. Leur couleur est un mélange de 90% de laine blanche et 10% de laine noire.

 

 

 

écheveau Feda Laine

 

 

 

 

L’artisanat de Feda Laine:

travail sur la machine à tricoter

Après une étape de création de mes modèles, je tricote chaque pièce à l’aide d’une machine à tricoter manuelle, puis je les assemble grâce à une remailleuse mécanique.

Je teste chaque modèle avant leur mise en vente pour vous proposer un vêtement ou accessoire confortable, solide et esthétique.

Porter un vêtement Feda Laine, c’est aussi porter une histoire et un morceau de la vie de nos montagnes!

remailleuse utilisée pour les coutures et assemblages des tricots
remailleuse